Articles - Éducatif

AT /Zoom sur L'écart-type (standard deviation)

  |   110  |  Commentaires (2)  |  Éducatif
Comment perfectionner son trading avec L'écart-type ?
(standard deviation)

Il suffit parfois d'avoir les bons outils à sa disposition pour être en mesure d'apporter à son trading personnel ce petit quelque chose qui peut vous faire passer à la vitesse supérieure.
Si des notions comme la volatilité, la variance ou encore l'écart-type [standard deviation en anglais] vous sont totalement inconnues ou peu connues, alors il vous manque les fondamentaux.
Cet article a pour objectif de vous faire comprendre l'importance et la pertinence de ces notions de base.

°Introduction -

L'écart-type a vu le jour en 1952, lorsqu'un certain Harry Markowitz émet une pensée à contre-courant au vu de ses compères.

Alors que ces derniers développaient des stratégies de rentabilité uniquement accès sur le rendement (concept offensif), Harry Markowitz décida de mettre en avant la notion de risque (concept défensif), et de l'introduire de manière directe dans sa gestion de portefeuille. C'est lui qui fera émerger la notion de diversification, démontrant ainsi qu'il est tout à fait possible de conserver son taux de rentabilité , tout en incluant un facteur risque significatif, le prendre en compte, et ainsi optimiser ses placements.

Pour bien comprendre la mécanique de fonctionnement de l'écart-type il nous faut, en amont, maîtriser la notion simple de volatilité.

Qu'est-ce que la Volatilité en bourse ?

-Dans le monde de la finance , la volatilité est un outil qui permet de se renseigner sur l'instabilité d'un actif. Il s'agit ici simplement d'être en mesure de quantifier le risque. Sur le plan mathématique, la formule pour calculer la volatilité prend comme hypothétique le fait que l'évolution future d'un actif sera influencée par son évolution passée. C'est alors que les notions de variance et d'écart-type entrent en jeu.


°Qu'est-ce qu'un écart-type ? Définition

Reprenons la définition simple de l'écart-type proposée par l'Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques :

"L'écart-type sert à mesurer la dispersion, ou l'étalement, d'un ensemble de valeurs autour de leur moyenne. Plus l'écart-type est faible, plus la population est homogène."
[www.insee.fr/fr/metadonnees/definition/c1913]

Si nous contextualisons cette définition dans le monde de la finance et de la bourse, le mot "population" devient le mot "actif boursier" ou "produit financier".
De même , le mot "moyenne" représente ici les moyennes mobiles que nous utilisons en analyse technique (MMS).

Ainsi, un actif boursier "homogène" est un produit financier qui présente un risque limité pour les investisseurs.
A l'inverse , un produit financier qui présente un écart-type élevé, traduit un risque beaucoup plus accru pour les investisseurs, une volatilité élevée.

L'écart-type mesure donc la dispersion autour d'une moyenne (mobile), autrement dit : Comment, en moyenne, les valeurs de la variable sont groupées autour de cette moyenne (mobile).

-Exemple simple du phénomène d'écart-type sur un graphique :



Voici un exemple d'une dispersion par rapport à sa moyenne (la courbe bleu représente le taux de dispersion , la courbe rouge représente la moyenne).

Comme vu précédemment,
-Un taux de dispersion élevé est synonyme de forte volatilité, donc de risque.
-Un taux de dispersion faible dressera le portrait d'un actif financier "stable" et peu ou moins risqué.


°Comment calculer l'écart-type en bourse ? Formule de l'écart type.

Si vous entendez parler de variances, lorsque l'on vous parle d'écart-type, c'est tout à fait normal. Vous devez savoir que sur le plan mathématique la variance n'est ni plus ni moins que le carré de l'écart-type. ( σ (x) = √V (x) )

Autrement dit, en calculant un écart-type, nous sommes juste en train de traduire la racine carré de la variance.

Comment donc calculer une variance ?

Avec ce que l'on vient de voir plus haut vous ne devriez pas être surpris à l'idée que la variance soit égale à la différence entre la valeur que nous attendons (cela peut être des résultats d'entreprise, des statistiques macro-économiques, ou plus directement des prix eux-mêmes) et la valeur réelle que nous observons lorsque nous découvrons les chiffres.

Voici sa formule arithmétique :


En conclusion, il faut retenir que l’indicateur Écart type (Standard deviation) est un outil qui peut aussi bien servir à mesurer les risques de dispersion, des prix sur produit financier, établir un profil d’actif, mais également pour “affiner” ses points d’entrée et/ou de sortie.
Ainsi que ses prises de bénéfices.

En effet, la représentation graphique peut nous permettre d’optimiser notre trading en nous apportant un support visuel supplémentaire pour confirmer ou infirmer un scénario précédemment établi par votre trading personne (chartisme, ichimoku, etc).







°L’indicateur Standard Deviation sur MT5

Sur quels actifs l’utiliser et pourquoi ?

L’indicateur Standard Deviation est un indicateur “tout terrain”. Nous avons vu ensemble dans l’introduction l’importance de la volatilité sur les marchés. Cela concerne tous​ les marchés !
Que vous soyez sur le marché Actions / Forex (marché des devises) / Matières Premières ou Indices, la notion de risque doit être votre priorité.
Aucune retenue donc pour utiliser à bon escient cet indicateur sur toutes les classes d’actifs.


Paramétrage, mise en application pratique.


Tout d’abord, il ne sera pas nécessaire de télécharger l’indicateur, puis de l’introduire manuellement dans la base de données de Méta Trader, ce dernier se trouve déjà dans la catégorie Tendance (Trend) de votre plateforme.



Paramétrage.
-Par défaut la configuration de sa période est de 20, il n’est pas nécessaire de modifier ce paramètre prédéfini.
-La méthode restera sur Simple.
-Il faut appliquer l’indicateur à la clôture : “close”
- Le style est libre, il s’agit ici de l’aspect esthétique que prendra l’indicateur une fois introduit sur le graphique.

Les autres onglets (Niveaux - Échelle- Visualisation) ne nous intéressent pas ici, nous les laisserons tels quels.



Une fois votre paramétrage effectué, vous devriez avoir votre indicateur en bas de votre graphique.
Voyons ensemble comment sont schématisées ces formules complexes que nous avons pris le temps d’étudier dans l’introduction :

-La représentation graphique est extrêmement basique, cela en fait un indicateur clair, simple et précis.
Sans fioritures, il nous permet d’un simple coup d’oeil, de savoir si nous sommes actuellement dans une période de forte volatilité ou non.


Source :Graphique en UT H1 sur l’actif GBP/USD du 20/05/2018, avec l’indicateur Standard Deviation. Metatrader 5.

Une courbe comprise entre des plus hauts et des plus bas (définis par l’actif sélectionné, ici le GBP/USD). Lorsque cette courbe est sur ses plus hauts, cela signifie que la volatilité est forte (A/B), inversement si la courbe est sur ses plus bas (C/D/E), la tension est redescendue, l'appétit pour le risque est moins présent, les investisseurs sont prudents.

Attention, la volatilité traduite ici n’est en aucune manière une indication pour vendre ou acheter un produit quel qu’il soit. En effet, il ne s’agit pas de vendre lorsque l’indicateur est au plus haut et d’acheter lorsqu’il est au plus bas !
Il faut voir ces points comme des “zones chaudes”, qui vont se refroidir avec le temps.


-Prenons en considération le point A : nous sommes sur un sommet, un “pic de volatilité “.
Nous remarquons en parallèle que les prix (représentés en bougie japonaise) sont en tendance baissière. Formation de “creux”.
Il est intéressant de voir que la période A C’ représente ici une période de latéralisation, de consolidation des prix. Le marché se cherche, nous sommes certainement sur un niveau significatif (support , point pivot, seuil psychologique, etc), les vendeurs prennent leurs bénéfices.
Lorsque cette période est passée, nous sommes passés d’un point haut à un point bas sur notre indicateur, la tension est retombée, le goût pour le risque est moins présent.

Même remarque pour la période E’ : les prix se cherchent, nous sommes en phase de consolidation, peut-être la fin de cette tendance baissière des prix...
Cela se traduit par une stagnation de notre indicateur sur des plus bas ( point E ).
Nous savons à ce moment précis que la volatilité est anormalement basse sur la paire, nous pouvons nous attendre à un regain pour le risque après cette période.

Ce regain pour le risque peut aussi bien emmener nos prix sur des plus bas, toujours plus bas (tendance baissière qui se poursuit). Mais également un changement de tendance. N’oublions pas que les cours ne passe pas directement d’une tendance baissière à une tendance haussière (ou inversement), il faut attendre la phase de latéralisation pour reprendre une amplitude de mouvement.
Ici l’amplitude laisse à penser que la phase de baisse est ​peut-être​ terminée, et que nous entrons dans une phase haussière, du moins de correction. De plus, une analyse chartiste simple nous montre que nous avons cassé à la hausse une droite de tendance baissière (je n’ai pas représenté cette droite sur le graphique volontairement, les tracés chartistes ne sont pas le sujet de l’article).



°Conclusion

Rappelons dans un premier temps que ​quel que soit l’indicateur que vous utilisez​, aucun d’entre eux ne vous dira quand entrer dans un marché, que ce soit à la vente où à l’achat. Ni quand en sortir.
Tous les indicateurs sont des outils de ​confortation​, c’est à dire qu’ils doivent corroborer avec une analyse que vous avez déjà faite précédemment.
Il s’agit ici d’outils mis à notre disposition pour vous apporter de la “matière” supplémentaire et du poids à vos scénarios. Ils doivent être utilisés comme des thermomètres qui vous confortent dans votre prise de décisions, ils n’y sont pas à l’initiative ! Le Standard Deviation ne déroge pas à cette règle.

Le maître mot est de ​contextualiser​ chaque analyse, sur chaque actif. Le regroupement d’information est capital et dans cette dynamique, le Deviation Standard peut vous apporter les informations nécessaires sur la psychologie des marchés et des investisseurs. Ce qui est loin d’être négligeable.

Apprenez à utiliser correctement cet indicateur pour optimiser vos points d’entrée, ou vos prises de bénéfices. Pour savoir quand trader, et surtout quand ne pas trader !
Il vous permettra d’avoir le recul nécessaire pour mesurer le risque de vos futures prises de positions et ainsi, avoir l’esprit plus léger lors de vos trades.

[Remerciement a Soiz]

Source : https://admiralmarkets.fr/formation/articles/base-du-forex/ecart-type-bourse