News - News publics

Une série de données américaines très faibles, mais qui n'impacte pas le dollar pour autant !

Par , le dans News publics - Aucun commentaire - 47
Une série de données américaines très faibles, mais qui n'impacte pas le dollar pour autant !
Au cours des derniers jours, nous avons pu prendre connaissance d'une série de données décevantes en provenance des États-Unis, mais cela n'a pas généré d'impacter très négatif sur le dollar américain.

Après une première lecture décevante du PIB pour le premier trimestre, nous avons pu prendre connaissance hier de l'indice ISM pour le secteur manufacturier américain; l'indice d'avril est passé de 57,2 à 54,8 points, un recul plus pire que la valeur anticipé (56,5 Pts). En outre, nous avons observé un recul sur toutes les données américaines; la pire d'entre tous fut certainement le sous-indice sur l'emploi qui est passé de 56 à 52 points. Alors que le secteur industriel n'est pas si important pour l'économie US, ce n’est pas le cas pour le marché du travail, qui ne présage rien de bon pour le NFP de vendredi.

Cependant, nous noterons que les données de mars ont montré un affaiblissement des pressions inflationnistes; le ratio Core PCE étant la mesure de l'inflation préférée de la FED, a diminué de 1,8 % / an (0,2 % m / m) à 1,6 % / an (0,1 % m / m). Toutefois, les rendements obligataires US sont toujours très élevés. Dans le cas du 10 ans US, nous avons dépassé le niveau de 2,31 %, ce qui, bien sûr, a soutenu le renforcement du dollar, ainsi que le yen en particulier. Le trafic sur le marché obligataire peut être en partie justifié par la politique; le congrès a adopté une loi permettant l'endettement supplémentaire de l'administration fédérale, et Donald Trump a annoncé qu'il est prêt à soutenir des augmentations d'impôt sur les ventes de carburant, ceci afin de financer les dépenses sur les investissements en infrastructures.