News - News publics

Williams (FED) à nouveau belliciste ?

Par , le dans News publics - Aucun commentaire - 3
Williams (FED) à nouveau belliciste ?
John Williams il y a environ un an à changer la rhétorique de son discours envers la Fed, et a exigé un processus plus rapide de la normalisation des taux d'intérêt. Dans son discours d'hier, il a confirmé cette position, ce qui indique que les trois hausses de taux combiné à une réduction des réserves de bilan soit le plan le plus raisonnable. Selon lui, l'absence de ses actions peut entraîner une surchauffe de l'économie.

Williams a déclaré sans ambages que l'économie est actuellement dans un état proche des objectifs fixés par la FED (le plein-emploi à l'inflation à un taux de 2% y / y). Il estime que les hypothèses posées doivent être remplies avant la fin de l'année. De plus, il a affirmé que maintenant, comme jamais auparavant, l'économie américaine a besoin de stabiliser la croissance, afin d'éviter une décélération ou une accélération son taux de croissance.

Le chef de la Fed de San Francisco a ajouté que le nombre total de trois hausses (comprenant celle Mars) est la solution la plus légitime pour garantir la stabilisation du taux d'inflation à environ 2%, empêchant ainsi la surchauffe de l'économie.
Williams n'a pas eu le droit de vote cette année aux réunions du FOMC, bien qu'il soit un proche collaborateur de la présidente Yellen, à partir du moment où elle a dirigé une branche de la Fed de San Francisco. Par conséquent, sa voix reste une indication importante pour les marchés.