News - News publics

DAX - Gains boursiers italiens après les commentaires du ministre de l'économie

Par , le dans News publics - Aucun commentaire - 123
DAX - Gains boursiers italiens après les commentaires du ministre de l'économie
Résumé:

  • Le marché boursier européen commence une autre semaine de bonne humeur, les actions italiennes se renforcent après les commentaires du ministre de l'économie
  • Les obligations italiennes gagnent en réponse à la baisse des risques, ce qui soutient également la monnaie européenne
  • L'indice allemand DAX tente de rebondir face à une résistance importante


Les actions italiennes gagnent et en même temps nous observons des obligations plus chères en Italie, en raison des commentaires pro-européens du ministre italien de l'économie. D'autre part, les marchés boursiers n'ont pas trop de raisons d'être optimistes. Le sommet du G7 s'est terminé sans consensus et les mots de Trump suggèrent que les États-Unis pourraient être prêts à introduire des tarifs d'importation pour les voitures. D'autre part, les marchés boursiers espèrent mettre fin au renforcement nucléaire de la Corée du Nord. De telles déclarations peuvent être faites lors de la réunion de demain du président Trump et du dirigeant coréen Kim Jong Una. Bien sûr, de nombreux experts conviennent que le cas de la Corée du Nord ne sera pas résolu lors d'une simple réunion.


Les actions italiennes gagnent aujourd'hui. L'indice FTSE MIB se reflète dans un lieu de soutien très important. Maintenir le niveau de 21300 points devrait être une opportunité pour les taureaux, bien que d'un autre côté, briser ce niveau signifie beaucoup de place pour les chutes.




Après le sommet du G7, Angela Merkel nous a assuré que ce n'est pas la fin du partenariat transatlantique, mais que l'Allemagne ne réagiras pas de la même façon. Nous avons pu entendre des propos similaires de la part de l'administration américaine, qui indiquait que les frictions commerciales entre les États-Unis et l'UE ne se résorberaient probablement pas en peu de temps. D'un autre côté, dans le cas de l'Italie, le ministre Giovani Tria a souligné que l'Italie n'allait pas quitter la zone euro et essaierait à tous égards de se protéger contre la situation où de tels risques pourraient se matérialiser. Les rendements des obligations italiennes ont de nouveau baissé, réduisant la prime pour les titres allemands.


Le DAX continue de pousser à la hausse, mais est proche de deux résistances clé entre à 12 900/13 000.




Les banques allemandes sont en tête de la reprise en prévision d'une modification du biais de la banque centrale.


Source : Bloomberg

En termes de politique monétaire, la réunion de la BCE est la clé cette fois-ci. Oui, c'est probablement la Fed qui relève les taux d'intérêt, mais le plus grand changement d'attitude peut venir de la BCE. Plusieurs membres de la banque ont récemment parlé non seulement de la fin potentielle du programme d'achat d'actifs, mais aussi sur les hausses de taux d'intérêt à venir.

Du côté des entreprises, il convient de prêter attention à Commerzbank. HSBC a augmenté la recommandation de cette banque de "détenir" à "acheter" avec un prix cible de 13 euros à partir de 11 euros. En revanche, HSBC a revu à la baisse la recommandation de rachat de Deutsche Post et a ramené le prix cible de 40,5 EUR à 30,5 EUR.