News - News publics

Qu'attendre de la Fed et de la BCE cette semaine ?

Par , le dans News publics - Aucun commentaire - 156
Qu'attendre de la Fed et de la BCE cette semaine ?
Résumé :

  • La Fed devrait augmenter les taux d'intérêt, une conférence de presse clé pour les réactions du marché
  • La BCE pourrait annoncer une baisse de l'assouplissement quantitatif ce jeudi
  • L'EURUSD a rebondi sur un support clé, d'autres hausses peuvent être difficiles à maintenir


Cette semaine sera vraiment intéressante. Les deux événements les plus importants de la politique monétaire sont séparés par moins de 24 heures, ce qui explique pourquoi la volatilité entre mercredi et jeudi va augmenter sur de nombreux marchés. Dans cette analyse, nous indiquons ce que les banques centrales peuvent faire et ce qui sera crucial pour les marchés financiers.

Décision du FOMC (mercredi, décision et déclaration avec prévisions à 20h00, conférence à 20h30).

La hausse des taux d'intérêt aux États-Unis est presque certaine. En fait, il est difficile de trouver une raison pour laquelle la Fed ne déciderait pas de faire un tel geste. Depuis la hausse précédente, en mars, l'emploi a augmenté assez clairement, ce qui a permis au taux de chômage de tomber à 3,8% - le plus bas du siècle actuel. L'inflation a rebondi et les prix élevés du pétrole font peser un risque de nouvelles hausses des prix à la consommation. La demande intérieure semble solide et les indicateurs d'activité restent solides. À ce stade, la question la plus importante concerne septembre. La Fed va-t-elle décider de faire une pause avant les élections supplémentaires au Congrès qui auront lieu le 6 novembre prochain.


Les marchés s'attendent à une hausse des taux en juin, mais les mouvements en septembre et décembre sont moins certains.


Source : Bloomberg

La hausse des taux d'intérêt est presque certaine, donc le mouvement ne devrait pas avoir trop d'impact sur le dollar américain. Bien sûr, les attentes des banquiers centraux pour les deux prochaines réunions clé sont certainement plus importantes. Est-ce que la Fed maintien son plan et va faire exactement trois augmentations cette année, ou va-t-elle décider d'accélérer le rythme ?


Comment les points dureront-ils pour l'année en cours et à long terme ? Aucun changement significatif ne peut être vraiment négatif pour le dollar, même lors d'une hausse mercredi prochain.


Source : Fed

Mais le verrons-nous plus clarifié mercredi ? C'est la grande question. Rappelez-vous, le FOMC utilise un soi-disant dot-plot où ses membres peignent leurs attentes de taux. En mars 6 d'entre eux ont vu un taux de 2-2.25% (aux Etats-Unis la Fed utilise le corridor et pas un seul taux comme ailleurs) ce qui équivaut à 3 hausses en 2018 et 6 corridor 2.25-2.5%, représentant 4 hausses. La médiane, interprétée comme le consensus du marché, se situait entre 2 et 2,25% seulement à cause des «outliers» (3 autres membres). Maintenant, avec une amélioration générale des perspectives macroéconomiques, il serait raisonnable de supposer qu'au moins un des points augmente et déplace le «consensus» vers un corridor de 2,25 à 2,5%. Néanmoins, cela pourrait être moins belliciste que ça en al'air. Les marchés savent que les points ne sont pas égaux et notre supposition éclairée est que les points des trois membres du conseil d'administration (Powell inclus) et Dudley de NY sont sur le côté inférieur du spectre. De plus, veuillez noter que l'estimation du FOMC d'un taux à long terme se situe entre 2,75 et 3% et à moins d'un mouvement notable (et si vous supposez que l'expansion fiscale qui aide actuellement l'économie n'a qu'un impact temporaire) soyez prudent ici), cette estimation est plutôt faible par rapport aux rendements obligataires à 10 ans.

La conférence de presse avec Powell sera la clé du marché. Cependant, il fera probablement attention à ne pas créer une forte volatilité sur les marchés financiers. Si l'économie reste sur la bonne voie, cela devrait être positif pour le dollar parce que, tôt ou tard, la Fed, devrait probablement adapter sa politique.


Les marchés envisagent une hausse des taux d'intérêt dans la zone euro en 2019.


Source : Bloomberg

La BCE est actuellement dans une position intéressante. L'inflation a rebondi en mai (principalement en raison des prix de l'énergie), mais d'un autre côté, il y a eu une nette baisse des indices des entreprises (PMI). L'Italie a provoqué beaucoup de turbulences sur les marchés financiers et a montré ce qui pourrait arriver au marché obligataire à la fin du programme d'achat d'actifs par la BCE. Bien sûr, le marché s'attend à ce que le programme touche à sa fin, c'est pourquoi il sera également important de savoir ce que la BCE peut dire en matière de taux d'intérêt. Pour 2019, aucune date limite n'indique plus de 50% de chances de hausse des taux d'intérêt.

EURUSD - AT D1 / H4

La paire a rebondi depuis le niveau clé de 1,15 en raison de deux facteurs. Réduction des risques en Italie et commentaires bellicistes des membres de la BCE. La décision de la Fed peut être prise différemment par les marchés, c'est pourquoi le discours de Powell aura l'effet final sur le dollar. Compte tenu de tous les résultats possibles des deux réunions de la banque centrale, de nouvelles augmentations soutenues de la paire EURUSD pourraient s'avérer assez difficiles. Néanmoins, il convient de rappeler que lors des réunions, et notamment de la BCE, le marché est très volatil.

Daily

L'EURUSD a connu une baisse significative au cours des deux mois précédents, mais maintenant le rebond est enregistré.



H4

Les prix évoluent entre une MM200 (1,1830) et une MM50 (1,1725).
En cas de cassure et clôture au-dessus de 1,1830, les prix auront plus de probabilité d'aller tester 1,1985.
A contrario, en cas d'enfoncement et de clôture sous 1,1725, les prix auront plus de probabilité d'aller tester 1,1650 et 1,1535 par extension.